Le Monestier "Au païs dau Leca Beureï" - Au pays des Bons Vivants

logo du site
  • Le Monestier
  • Le Monestier
  • Le Monestier
  • Le Monestier
  • Le Monestier
  • Le Monestier
  • Le Monestier
  • Le Monestier
  • Le Monestier
  • Le Monestier
  • Le Monestier
  • Le Monestier
  • Le Monestier
  • Le Monestier
  • Le Monestier
  • Le Monestier

Accueil du site > Tourisme > Curiosités, monuments et patrimoine local

Curiosités, monuments et patrimoine local

MONUMENTS

Eglise paroissiale Saint Antoine (XVème siècle)

L'eglise

Une église romane et gothique à la fois, classée au titre des monuments historiques le 24 juin 1976, elle fut reconstruite au XVème siècle en style gothique mais a conservé le carré de transept de l’époque romane (fin de XIème siècle) et la coupole qui le recouvre. Les cloches de l’église datent du XVIIIème siècle- la plus petite a été fondue en 1730 et une autre en 1782. Dans la nuit du 18 septembre 1841 la foudre a dégradé le clocher et a renversé les fonds baptismaux. Le toit a été refait et en 1856 on a décidé de construire deux chapelles de chaque cöté des allées latérales. Enfin, suite à son classement au titre des monuments historiques en 1976, l’église a bénéficié d’une sérieuse restauration, la nouvelle toiture date de 1992.

Le Rocher de la Vierge

Le Rocher de la Vierge Le Rocher de la Vierge et la statue de Notre-Dame de Monestier qui, a 3 mètres de haut, dominent le village. Erigée à l’ occasion de la mission de 1876, on peut monter pour la voir par des marches de pierres. Entouré par une rampe en fer forgé, on peut admirer un panorama magnifique des Monts du Forez, de la Vallée de la Dore et une bonne partie du Livradois. Table d'Orientation

Le Château de Roche-Savine dont il ne reste que des ruines est mentionné au Xème siècle sur la cartulaire de Sauxillanges. A cette époque, fut fondé l’abbaye de la Chaise Dieu et le petit prieuré ou monasterium, qui explique le nom du Monestier. Construit en bois sur un éperon rocheux, le château fut renforcé d’une motte castrale et entouré de douves. On pense que le château fut reconstruit en pierres dès le début du XIème siècle. Il est devenu une importante forteresse vers le XIIIème siècle. La seigneurie est passée entre plusieurs mains au cours des siècles avant que le château soit détruit.

Le Château du Lac,

 Le Château du Lac

Propriété privée et classée au titre des monuments historiques le 23 mai 1975. Ce château a été une place forte pour les Huguenots du Livradois et le seigneur du Lac a fait venir un pasteur à Ambert en 1571. Cette arrivée a semé un grand trouble entre les paroissiens. Les protestants ont ravagé tout la région avant d’être repoussés par les troupes royalistes. Le château de Lac a été détruit en 1577 et l’ordre fut rétabli. Restauré en 1828, l’édifice est un grand corps de logis rectangulaire flanqué d’une tour circulaire. La grande halle est décorée de peintures murales monumentales, représentant les routes des campagnes napoléoniennes, supposées peintes par Joan Ruat vers 1828.

Le Château des Escures. On dit qu’il abritait les écuries du seigneur de Roche Savine. Plus tard, ce fut un château particulier et des écuyers du roi y ont vécu. Il fut choisi par l’écrivain Henri Pourrat comme l’habitation de sa belle héroïne Anne-Marie Grange dans son Roman « Gaspard des Montagnes » et il fut le lieu de naissance d’Antoinette Micolon, ou Mère Colombe du Saint-Esprit (1592-1659), qui a joué un grand rôle dans la réforme catholique du XVIIème siècle. Maintenant, il ne reste qu’une demi-tour, quelques murs et poteaux d’entrée et des belles ouvertures en pierres taillées et arrondies.

Le Chei de l’Ermite. Dans les Bois Noirs, il y a un curieux assemblage de pierres qui s’appellent le Rocher de l’Ermite ou Le Chei de l’Ermite. Si on sait où il faut chercher, on peut trouver une espèce de sépulcre creusé a quelques centimètres de profondeur avec la forme d’un corps humain parfaitement dessiné. On dit que c’est le tombeau de l’Ermite qui pendant des années a mis en fuite les sorciers qui venaient souvent.

BALADE

Les Lèches Beurriers, 2h, balisage bleu, distance 7 km, altitude 812/1024 m



Site réalisé avec la solution Web-collectivités de l'ADeP basée sur SPIP